Présentation de l'association

Vielle à Roue en Bretagne : naissance d'une association, de la tradition à la modernité

On pourrait croire cette pointe du continent plus propice aux instruments à vent ! Le biniou braz, le couple biniou-bombarde, ainsi que les clarinettes, ont depuis longtemps contribué à forger une image emblématique voire caricaturale de la Bretagne. 

La vielle à roue a une longue histoire d’amour avec la Bretagne, de la terre à la mer, qui s’est perpétuée depuis la première représentation de l’instrument au XVème siècle dans la chapelle de Neuillac (56) jusqu’aux créations électroacoustiques des musiciens et luthiers contemporains en passant par « LE modèle breton » : la vielle « à hautes éclisses », du luthier Pimpard, (fin XIXe début XXe) qui a fait les beaux jours d’un temps que « les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître » …. Pas si sûr, car dans la seconde moitié du XXème siècle, différentes associations ont œuvré pour la connaissance de ce patrimoine viellistique.

On ne pourrait citer tous ces mouvements. Souvenons nous en 1958 la création des « Vielleux de Bretagne », présidé par Jean Guihard. Et surtout du travail de collectage, de transmission et de publication réalisé dans les décennies 1980 et 1990 par le « Collectif Vielle en Bretagne » créé en 1982.

 

Cette petite équipe de « sonneurs-collecteurs », réunie autour de Michel Colleu et Yves Labbé, a inventorié les anciens sonneurs, montrant ainsi qu’il existait en Bretagne un grand « pays de vielle », centré sur la moitié gallésante des Côtes d’Armor, et est allée à leur rencontre, faisant découvrir des sonneurs au style marqué, bien différent de ceux des vielleux du centre de la France. Une occasion de découvrir des formations instrumentales bretonnes traditionnelles inattendues et jusque là méconnues telle cet ensemble « biniou-bombarde-tambour-vielle » qui faisait danser au 14 juillet à Ploeuc jusque vers 1930. Les « sonnous d’vielle » rencontrés ont nourri le jeu et les imaginaires sonores de jeunes musiciens qui ont posé les bases d’un renouveau de la pratique et proposé de nouvelles créations musicales (La Mirlitantouille, Cabestan, Les Chiens Jaunes…)

Ces enquêtes ont permis la publication par le « Collectif vielle », aux Editions du Chasse-Marée, d’un double LP Sonneurs de vielle traditionnels en Bretagne (Prix Charles Cros 1984), puis d’un CD, d’un film vidéo La Manie Vielle en Bretagne (1984), et d’une grande exposition itinérante sur la vielle en Bretagne. Ces documents sont consultables à la médiathèque Dastum. Le « Collectif » a été mis en sommeil vers l’an 2000.

Parallèlement, de nombreuses formations musicales bretonnes (amateurs ou professionnelles) intègrent la vielle à roue, acoustique ou électroacoustique.

 

Sous l’impulsion du facteur de vielles Denis Siorat, installé en Bretagne, de Marc Anthony et Gurvan Liard, joueurs de vielle professionnels, l’idée a cheminé de créer une nouvelle association, idée bientôt concrétisée en novembre dernier par une réunion constitutive à Questembert (56). L’association « Vielle à roue en Bretagne – VrB» est née de la volonté des joueurs de vielle présents (et d’une vingtaine d’excusé(e)s. 

 

Ses objectifs :

  • promouvoir et développer, par tous moyens et tout type d’événement, la pratique de la vielle à roue
  • collecter la tradition et ouvrir sur l’innovation
  • favoriser l’apprentissage, soutenir la création. 

 

Au centre des actions à venir se place la vielle à roue, dans toutes ses déclinaisons historiques, stylistiques, organologiques, et tous les échanges que sa pratique implique, tant entre membres de l’association qu’avec des joueurs d’au delà de la Bretagne.

Le « passage de témoin » s’est fait grâce à Michel Colleu, qui a transmis à la nouvelle association VrB les archives du Collectif Vielle, et la trentaine de panneau de l’exposition. La première présidence est confiée à Michel Lemeu, professeur d’éducation musicale et musicologue, pratiquant la vielle à roue et la viole de gambe.

 

D’emblée, des chantiers se profilent, à moyen ou long terme : poursuivre le collectage, aider à la diffusion et à l’apprentissage de la vielle, travailler sur l’organologie et la lutherie passée, présente et à venir, etc…

Dans un premier temps, les actions porteront sur des journées consacrées aux réglages de l’instrument ainsi qu’au jeu « en couple » (vielle plus un autre instrument, vielle et chant) afin de donner envie à d’autres musiciens et chanteurs d’intégrer des vielles à leurs répertoires. Ensuite une journée abordera le répertoire de la musique baroque pour la vielle, en duos ou en soliste avec basse continue. Les rencontres de terroir permettront des pratiques collectives et des échanges : une volonté d’embrasser le plus largement les pratiques de la vielle.

 

La vielle a encore de beaux jours devant elle en Bretagne !

 

Contacts :

Siège social : chez M.Michel Lemeu, 16 Résidence de Convenant Nonen, 22300 ROSPEZ 

Nous joindre par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Nous joindre par téléphone : 06 62 37 05 48

 

Facebook :

https://www.facebook.com/pages/Vielle-à-roue-en-Bretagne/698070410211775